Langue active :FR

Qualité de l'air à 5 sur 10

  • Imprimer

Histoire

Blason :

Blason d'azur à trois besants d'argent

Au chef d'or chargé d'un lion naissant de gueules armé, lampassé et couronné d'azur.

Ces armoiries ont été délivrées à la Commune de Chesny par la Préfecture de la Moselle en Septembre 1950.

D'après les historiens, le nom de la commune proviendrait de la réunion du suffixe « Chasne » issu de l'ancien français, synonyme de chêne et de la terminaison latine « -etum » (transformée par la suite en « Chenoit »). Ainsi, la première mention « Chenney «, qui atteste de la réunion de ces deux éléments, remonterait à l'an 1269. Au fil des siècles, la graphie initiale céda sa place aux formes « Chaney » ( 1335 ), « Chainney » ( 1338 ) ou encore « Chenney » ( 1404 ). Cependant, la finale caractéristique en « ey » devint « i » en 1544 dans la forme « Chesni », annonciatrice de la dénomination actuelle apparue au XIII° siècle. Malheureusement, le village fut occupé par les allemands lors des deux conflits mondiaux et se vit contraint de porter le nom « Kessenach » à forte consonance germanique. La commune retrouva son identité française à la Libération.

 

Ferme seigneuriale :

En 1681, Nicolas d'AUBURTIN, Conseiller au Parlement de METZ, Seigneur pour un quart de CHESNY, était propriétaire de la moitié de la ferme seigneuriale, différente du château.

Il appartient à l’abbaye Saint-Clément de Metz en 1685. Le village est siège d’une cure dépendant de l’archiprêtré de Noisseville

L’écart de la Horgne où pend l’enseigne le cheval rouge est mentionné au xviie siècle dès les premières années des registres paroissiaux. Nommé également le Cheval-Rouge, c’est une ferme et un poste à chevaux sur la route de Metz à Strasbourg au sud-est de Chesny. L’auberge Alger apparait vers 1860 dans les registres. Le café des Voyageurs a été détruit en 2004 pour laisser place à la voie rapide entre Metz et Orny.

La seigneurie appartenait au xvie siècle aux de Gournay et aux Collinot de Toul, au xviie siècle aux d'Auburtin et aux Chauvenel.

En 1790, Chesny fait partie du canton de Goin et passe en 1802 dans celui de Verny. Il a pour annexes la Horgne au Cheval Rouge et le Cheval Brun ou Alger.

En 1817, Chesny est séparé en deux hameaux distingués par haut et bas. Il y a 186 individus, 36 maisons, 388 ha de territoires productifs dont 107 en bois.

Au XIX° siècle, la ferme seigneuriale est propriété de la famille ROBERT de CHESNY. Il ne subsiste que la haute tour ronde accolée à la maison d'entrée de la cour. Sur cette tour, un blason du XVII° siècle est sculpté dans la pierre, il est aux armoiries des AUBURTIN.

De 1790 à 2015, Chesny était une commune de l'ex-canton de Verny.

Dernière mise à jour le 04.06.2019

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?